Afficher l'image d'origine
 
Assemblée Générale Ordinaire du 17 Décembre 2016 : télécharger le compte rendu.
 
Assemblée Générale Extraordinaire du 17 Décembre 2016 : télécharger le compte rendu.
 
Bilan financier 2016 : télécharger le bilan.
 
Rapport moral 2016 : télécharger le rapport.

 

 Résultat de recherche d'images pour "image drole peche"

ASSEMBLEE GENERALE 2015

 

BONJOUR A TOUTES et à TOUS

Bienvenue à Mesdames et Messieurs les élus et à toutes les personnes présentes qui témoignent ainsi de leur attachement et de leur intérêt à notre société.

A noter les excuses de Madame la député, de Monsieur le Conseiller départemental du canton de Chécy, des Maires de Mardié, Sandillon, Monsieur le Président du Syndicat du Canal d’Orléans.

Merci à la mairie de Combleux et à Frédéric Morlat en particulier pour le prêt de cette salle qui nous permet d’assurer le bon déroulement de nos assemblées générales ordinaire 2015 et extraordinaire pour les élections de renouvellement du bureau.

Avant de commencer nos travaux, ayons une pensée pour tous les pêcheurs qui nous ont quittés pour pratiquer leur loisir préféré dans l’éternité sous un ciel étoilé et une pensée toute particulière à Bruno Didon, à la famille Bellier (le Géant de la Fête) et à Marie Laure Touya de la République du Centre si proche de notre association en particulier. Toutes nos pensées à leurs familles

Une minute de silence.

En tout premier lieu comme chaque année, je tiens à remercier tous les membres du bureau pour leur travail, Nathalie Dubas, qui n’est pas sociétaire, pour la mise à jour régulière de notre site internet et notre garde de pêche particulier pour tout le travail accompli et les diverses activités engagées pendant l’année écoulée.

Je tiens également à remercier :

-         Les municipalités qui nous versent des subventions indispensables à notre fonctionnement ainsi que les sponsors qui nous font confiance, malgré quelques déconvenues dans des communes où notre activité devrait pourtant être remarquée.

-         Tous les sympathisants qui n'hésitent pas à venir en aide à la société lors des grandes manifestations ou pour nos travaux. J’appelle chacun d’entre vous à parler de notre association et de nos actions pour que des personnes nous rejoignent, et des jeunes en particulier. Les élections qui vont se dérouler à l’issue de cette assemblée générale vont permettre dans tous les cas à de nouvelles personnes d’intégrer le bureau, mais la jeunesse n’est toujours pas au rendez-vous.

Habituellement, notre assemblée générale est organisée en janvier ou février après obtention du quitus délivré par la Fédération de pêche. Cette année l’assemblée générale est organisée à cette date pour tenir comptes des élections et de manière à présenter aux membres de l’association des comptes arrêtés, plutôt que des comptes tronqués sans aucune signification. Ainsi pour le départ de la nouvelle mandature, les bilans sont arrêtés à l’exercice civil et validés par la tutelle.

On parle toujours de regroupements d’APPMA. Pour ce qui nous concerne, je pense que pour effectuer un groupement d’APPMA il faut avoir un projet et des objectifs communs, avoir la volonté de travailler ensemble sur des activités diverses et variées.Je pense que peu de sociétés sont dans ce cas.

De plus, pour travailler sur ce sujet, il faut avoir des documents de références et un dossier de travail avant de prendre des décisions. A ce jour, aucun document ne nous est parvenu.

Pour se doter d’une institution efficiente, il faut à mon avis refondre les statuts de nos fédérations et de nos associations. Nos institutions vivent dans un autre temps qui est révolu. Les mentalités des responsables des fédérations départementales et nationales doivent évoluer pour s’adapter à la vie moderne. Les fédérations comme leurs noms l’indiquent doivent être l’incarnation des associations et fédérer leurs projets avec certes une force de proposition mais pas une structure dans une pyramide de verre.

Je déplore également la répartition du prix de la carte de pêche qui ne cesse d’augmenter alors que ce qui est reversé aux AAPPMA n’augmente pas et représente à peine un dixième de son montant; ceci veut dire qu’à peine 10% du prix payé par les pêcheurs est consacré aux alevinages, le reste permet le fonctionnement des diverses fédérations qui emploie sans discernement et d’indemniser les différents responsables. On marche encore sur la tête pour gérer des deniers que l’on veuille ou non public.

Des économies pourraient être faites sans la mégalomanie des dirigeants nationaux. Elles permettraient aussi de délivrer des cartes de pêche gratuites aux enfants de moins de douze ans par exemple pour leur redonner envie de découvrir un loisir sans contrainte et vaincre le mercantilisme de ces mêmes dirigeants.

L’association se félicite cette année d’être consultée et de participer aux travaux d’aménagement sur les rivières le Cens et la Bionne avec le SIBCCA et bientôt la Bergeresse et le Dhuy avec le SIBL.

En parallèle de ces travaux, il sera engagé des démarches pour mettre à jour nos baux de pêche.

La société prendra contact avec les diverses communes pour améliorer les parcours de pêche sur les rivières et mettre à jour les baux de pêche.

Je dois confirmer pour être complet que pendant l’année écoulée, le Cens a été pollué à deux reprises, que la pollution est maintenant terminée et que la société a été indemnisée en partie pour les pertes de poissons subies. Pour la première pollution en juillet la société a même bénéficié d’une aide des agents de l’entreprise concernée.

Pour la deuxième pollution l’indemnité n’a pas encore été versée.

Dans le premier cas, la société n’a pas porté plainte puisque réparation il y a eu. Dans le deuxième cas, nous sommes encore dans l’expectative. Un alevinage a été réalisé en conséquence cette année et le repeuplement se poursuivra sur les deux prochaines années.

Enfin, la société a souhaité porter plainte pour acte de vandalisme sur les ouvrages de l’écluse de Mardié avec pour effet la vidange complète du bief. Malheureusement, les services de la gendarmerie ont refusé d’accepter notre plainte au prétexte que c’est au syndicat du canal propriétaire des ouvrages de faire cette démarche. Or, ce syndicat refuse de faire cette démarche. Le garde Jean Marie Desbois m’a indiqué qu’il n’avait pas que cela à faire et qu’il devrait le faire tous les jours compte-tenu des actes d’incivisme commis sur les ouvrages du canal.

Je reviendrai sur le canal dans le rapport moral 2015.

Bonne assemblée générale à tous.

LE RAPPORT MORAL

Approbation

LE RAPPORT FINANCIER

Approbation

QUESTIONS DIVERSES

LE POT DE L'AMITIE